Supporter les résolutions retina

05244138-photo-macbook-pro-retina-profilImaginez un instant la tristesse que ressentent les possesseurs d’un macbook pro retina lorsqu’ils visitent un site qui n’a pas été conçu pour supporter leur résolution. A chaque fois, ils hésitent à prendre rendez-vous chez leurs opticiens. Pour éviter ça, pensez-y lors du design de votre site. Il suffit de tout faire en "x2", c’est à dire que pour un site d’une largeur de 1200px, partez sur une maquette qui en fait 2400. Pour l’intégration, c’est encore plus simple.

Poursuivre la lecture

dans Web | 312 Mots

Les fonts sur iOS

alright-sans-best-fontsLes fonts comptent beaucoup dans le design d’une application. La mauvaise idée, c’est convertir chaque élément dont la police n’est pas celle par défaut, en image (les boutons par exemple). En effet, si vous souhaitez internationaliser votre application, il faudra refaire toutes les images.

Chaque version d’iOS voit son nombre de fonts supportées par défaut augmenter. Vous pouvez trouver la liste ici : iosfonts.com. Seulement voilà, l’application devient dépendante de la version d’iOS installée sur le terminal utilisé et des fonts proposées. Voici comment utiliser n’importe quelle font dans une application.

Poursuivre la lecture

dans iOS | 259 Mots

Mandrill, envoie et tracking d’emails transactionnels

mandrillMandrill, c’est quoi ?

Mandrill est une plate-forme d’envoie d’emails transactionnels. Un email transactionnel, c’est l’inverse d’une newsletter : il s’agit d’un mail envoyé à une seul destinataire, pour attester d’une transaction ou d’un évènement (exemple : email d’inscription, de confirmation de commande, une facture)1.

Mandrill est en fait un service proposé par Mailchimp, le service de newsletter.

L’avantage par rapport à la classique fonction mail de PHP, c’est l’assurance de la déliverabilité du message, mais surtout le tracking de celui-ci (email envoyés, reçus, ouverts).

Voici comment mettre en place l’envoie d’un email en quelques étapes.

Poursuivre la lecture

dans PHP | 523 Mots

Adgate : Free, toujours plus haut, toujours plus fort

Logo - FreeL’info’ a commencé à circuler Jeudi 3 Janvier : la dernière mise à jour des Freebox inclue un bloqueur de publicité.

Il s’agit d’une option activée par défaut (option en bêta qui plus est). Il semblerait que cette option bloque également les données de Google Analytics (données utilisées pour la génération de statistiques de fréquentation des sites).

Après Free qui bride les débits de ses abonnées vers YouTube, après la presse qui essaye de soutirer de l’argent à Google, on a donc droit à Free qui remet en cause la neutralité du net, qui censure du contenu, qui transforme ses abonnés en pirate (parce que oui, consulter du contenu en refusant le deal de l’éditeur, c’est du vol). Décidément, elle commence vraiment bien cette nouvelle année.

Source : Numerama.com