AppGratis VS Apple : ce qu’il faut retenir

Logo - AppgratisAppGratis a été jeté hors de l’AppStore vendredi. Au delà de la polémique, cette affaire rappelle douloureusement les limites de la politique d’Apple en terme d’applications tierces.
Comme l’explique Simon Dawlat, CEO d’AppGratis, dans un billet publié sur le blog de la société, la version iPad de l’application a été validée la veille.

Les guidelines n’ayant pas changées durant ce laps de temps, que peut on en déduire ? Simplement qu’Apple reste Apple. Un cauchemar au niveau de la validation des applications, mais également après la validation. En effet, Apple garde toujours le pouvoir sur une application, et peut donc la retirer lorsqu’elle le souhaite.

Retirer comme ça une application sans prévenir, peut gravement porter atteinte à un business comme celui d’AppGratis, et pour deux raison : évidement parce que l’application ne peut plus être téléchargée, mais également parce qu’elle ne peut plus envoyer de notification aux utilisateurs existant.

Ce qu’il faut retenir de cette mésaventure, c’est qu’il ne faut jamais dépendre d’une plateforme. AppGratis n’est pas mort, loin de là: il reste une newsletter et une application web pour ceux qui ne disposeraient pas de l’application, pour les autres, l’application continuera à fonctionner comme avant (si ce n’est l’absence de notification). Si ces solutions n’avaient pas été en place, on imagine les dégât que la décision d’Apple aurait provoqué sur une entreprise ayant récemment levé plus de 10 millions de dollars.

Publié par

gcko

#iOS developer at @applydia, former #Epitech student, «I'm am currently making your smartphone smarter»